Côte d'opale

Géraldine LAURENT Quartet « Cooking »

Du
au

@page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } p { direction: ltr; text-align: justify; orphans: 2; widows: 2; background: transparent } p.western { font-family: "Arial", serif; font-size: 12pt } p.cjk { font-family: "Times New Roman"; font-size: 12pt } p.ctl { font-size: 10pt } a:link { color: #0000ff; text-decoration: underline }

« Avec son nouvel album « Cooking », Géraldine LAURENT a souhaité stimuler nos papilles auditives et rappelle qu'en cuisine comme en musique, tout est affaire de dosage et de mijotage, d'invention et d'émotion, de patience et de passion » Pascal ANQUETIL, Jazz Magazine

Nous sommes impatients de déguster le menu savoureux que nous proposera Géraldine LAURENT en compagnie de ses trois complices lors de sa venue prochaine au JAZZ-CLUB.

Nous sommes heureux aussi d'accueillir « l'une des saxophonistes les plus brillantes du Jazz Français ».

Après « Time Out Trio »en 2008, « Around Gigi »en 2010, « At Work » en 2015, la sortie de « Cooking » fut un évènement ! (Victoire du Jazz : meilleur album »)

Clin d'œil au disque « Cookin » de Miles Davis, l'album de Géraldine est un projet magnifique et savoureux !

Quatre ans après son album précédent, la saxophoniste a de nouveau réuni Paul LAY, au piano, Yoni ZELNIK, à la contrebasse, Donald KONTOMANOU à la batterie, pour élaborer un disque effervescent, qui comble les sens !

Quatre fabuleux musiciens !

Un Quartet soudé par plusieurs années de connivence et qui, au fil des concerts, a beaucoup évolué et a su se forger un vrai son de groupe.

La bouillante saxophoniste prend son temps pour graver le flot flamboyant de cris, de couleurs et de rêves qui coule de son saxophone. Elle continue à inscrire son discours musical dans la grande tradition du Jazz qu'elle ne cesse de renouveler.

« Sa musique peut se construire autour d'une phrase, ou se développer longuement sur des formes contemplatives, mais on retrouve toujours une urgence, une présence qui éclaire chaque seconde de son jeu. Dans sa quête incessante des vraies émotions du Jazz, on l'entend, traversée par les âmes de Rollins, de Dolphy, de Coltrane, de Hawkins ou de Parker, toutes résolument tendues vers le même but… » souligne Laurent De Wilde qui a produit l'album.

Rédigé le 28 juillet 2022 par Mathieu

S'y rendre