Zutkerque

À visiter autour de la ville de Zutkerque

Le Blockhaus d'Eperlecques

Rue du Sart
62910 Éperlecques (8 km)

Situé au bord de la Forêt d’ Eperlecques, ce blockhaus de 22 mètres était à l’origine prévu pour le lancement des V2 destinés à détruire Londres pendant la Seconde Guerre Mondiale. Entre 1943 et 1944, plus de 35 000 prisonniers participèrent à la construction du Blockhaus mais lors des bombardements des «forteresses volantes» anglaises en 1943, le projet fut transformé et l’édifice devint une usine de fabrication d’oxygène liquide, destiné à alimenter les moteurs d’une nouvelle génération de fusées.

Vous entrerez dans le blockhaus, classé monument historique en 1985, par une porte blindée de 2m d’épaisseur. L’immensité des halls et les structures déchiquetées génèrent une atmosphère angoissante.

Durant la visite vous apercevrez de terrifiantes « armes secrètes » du III ème Reich et remarquerez l’épaisseur des murs (5m). La dalle supérieure, épaisse de 7m, a été par un système de vérins surélevant le toit au fur et à mesure de la construction, ce qui a permis de terminer le chantier tout en assurant la protection des prisonniers des bombardements.

La visite guidée de ce site et un circuit sonorisé (documents, commentaires, bruitages…) présenté à l’intérieur de la forteresse vous feront revivre avec émotion l’histoire de l’édifice, la technologie des fusées V2, les techniques de construction du BUNKER… tout en permettant une promenade décontractée dans ses parcs.

Le site met à votre disposition des bandes sonores et des audioguides dans 8 langues différentes, un visuelguide en langage des signes et il est accessible aux personnes en fauteuils roulants accompagnées.

Blockhaus Eperlecques

Le Moulin de la Montagne

18 rue de la Montagne
59143 Watten (10 km)

Le moulin de Watten est construit à partir de pierre de l’ancienne l’abbaye de Watten classé monument Historique en 1909. En remplacement du précédent moulin fait de bois, il fut en service jusque 1930, laissé à l’abandon il perd deux ailes suite à une tempête.

C’est durant la seconde Guerre Mondiale que le moulin prit une fonction d’observatoire pour les troupes allemandes en 1940.

Reprit par la commune en 1985, il est réhabilité, une nouvelle toiture, de nouvelles ailes, et remit en fonction pour votre plus grand bonheur.

Vous pouvez visiter le moulin durant la période estivale, et en apprendre beaucoup plus sur son histoire.

Une vraie chance de pouvoir contempler ce moulin, fierté de Watten, inscrit aux Monuments Historiques depuis le 2 novembre 1977.

Moulin de Watten

Le Jardin Botanique du Beau Pays

3091 Avenue François Mitterand
62730 Marck (13 km)

Ce jardin botanique privé vous offre un vrai bol d’air frais entre Calais et Gravelines.

Aménagé depuis la fin de l’année 1999, Pierre Lavalée propriétaire et vrai passionné ne cesse d’innover et d’aménager soigneusement cet espace de 10 000 m2.

Outre les beaux jardins, la ferme cultive également de nombreux produits comme par exemple la pomme de terre, l’orge, le blé ou l’huile de colza.  

Labellisé Jardin Remarquable, il se divise en 22 parties par thème avec par exemple une clairière, un sous-bois, un serre Australienne, la mare aux grenouilles et même un espace “l’eau et la musique”.

Un vrai espace alliant une flore et une faune très diverse, vous vous trouverez lors de votre visite entourés d’insectes (papillons, coccinelles..), d’oiseaux (rouge-gorge, hirondelle..), de petits mammifères (lapin, belettes..), et bien d’autres qui élisent domicile au cœur du jardin du Beau Pays.

Cette propriété vous convie également à venir découvrir leur salon de thé, une découverte à nouveau mais cette fois ci gustative.

L'Eglise Saint-Jean-Baptiste

26 place du marché aux chevaux
59630 Bourbourg (14 km)

De style gothique, la construction de cette église débuta au XIIIème siècle, sur les plans de l’ancien couvent. Plusieurs fois remaniée, elle s’effondra à la suite d’un incendie lors de la Seconde Guerre Mondiale. Sa restauration demanda beaucoup de temps et reste encore inachevée.


La partie la mieux conservée reste, incontestablement, le portail en forme d’arc tréflé, ses colonnettes ainsi que sa Nef romane du XIIème siècle. Les éléments de décoration du chœur gothique du XIIIème siècle, tels que les sculptures des chapiteaux et la clef de voûte à l’effigie de Saint Jean-Baptiste, patron de la paroisse, sont d’une extrême finesse. Le chœur ogival a été classé Monument Historique en 1920. Située à la croisée du transept, la tour massive abrite un carillon.


L’Eglise possède aussi de magnifiques vitraux d’Art des Gobelins.

Le grand vitrail du fond de l’église, situé au dessus du portail, représente le baptême de notre Seigneur par Saint Jean-Baptiste. Douze vitraux représentent des faits de l’histoire religieuse de Bourbourg comme l’attentat contre la Statue de Notre Dame de Bourbourg en 1383, l’incendie de l’Eglise le 25 mai 1940 ou encore la Fondation de l’Hospice St Jean pour accueillir les pèlerins à Notre Dame de Bourbourg.


Il est possible de découvrir tous ces éléments lors d’une visite guidée.

IMG_0691 Threshold by Anthony Caro

La Tour de l'Horloge

Rue du château
62340 Guînes (14 km)

A 10 minutes de Calais se trouve le musée attractif et interactif de la Tour de l’horloge. Ouvert depuis 2002, ce musée vous fera voyager à travers l’Histoire d’une façon très originale.

Depuis l’arrivée du viking Sifrid le danois jusqu’à la rencontre du Camp du Drap d’Or, vous aurez l’occasion de toucher, de sentir et même de goûter à la vie traditionnelle de l’époque. Ce sont vos sens qui seront surpris dans la première salle de ce musée.

Puis vous partirez à l’aventure sur le drakkar grandeur nature de Sifrid et de ses vikings pour arriver à une scénographie de personnages en cire retraçant l’histoire de Guînes et de ses environs.

La tour de l’horloge, bâtie sur une motte féodale en 1763, vous attend également avec sa vue panoramique sur la Côte d’Opale. Enfin, c’est en 1520, que votre périple s’achèvera, lors de la rencontre du Camp du drap d’Or entre François Ier et Henri VIII.

Idéale en famille, la visite permet à tous de passer un agréable moment alliant interactions ludiques et expositions attractives. Ne partez pas sans vous être arrêté à la boutique où vous trouverez des jeux de la Renaissance ainsi que quelques produits du terroir.

Tour de l'Horloge

Le Marais Audomarois

3 rue du Marais
62500 Clairmarais (19 km)

Etendu sur 15 communes du Nord-Pas-de-Calais, ce marais est un lieu exceptionnel bouillonnant de vie, un vrai paradis aquatique (560 km de rivières et de fossés) ouvert à tous. De plus, avec son paysage unique, il est devenu un vrai chef-d‘œuvre, un monument historique. C’est une construction humaine façonnée par des moines et par des générations de maraîchers.

Si vous souhaitez oublier stress et précipitation, allez vous promenez du côté de ce marais où vous pénétrerez au pays des eaux dormantes et des saules tranquilles. Un endroit où les territoires sont flous, les frontières mobiles, et quand la brume apparaît, le décor gagne en fantastique et égare tous les repères. Seule la barque vous permettra d’aborder les rivages isolés.

Le sous sol, très riche en tourbe, a donné naissance à une végétation riche et multiple. Ce sont les tourbiers qui, à force de creuser, façonnèrent le marais.

Le marais héberge, quelque soit la saison, toutes sortes d’espèces d’oiseaux : oiseaux hibernants comme le grand cormoran, oiseaux estivants comme le coucou ou le busard des roseaux, ou les sédentaires, hiboux, mésanges, poules d’eau…

Aujourd’hui le seul marais cultivé en France, on y produit des choux-fleurs en été (environ 9 millions chaque année) et des endives en hiver.

La meilleure façon de découvrir le marais, c’est de s’y promener en bateau. De plus, les circuits commentés vous permettront de connaître le paysage et les activités humaines du marais.

L’ISNOR propose une croisière d’une heure à bord d’un petit catamaran en aluminium permettant donc d’évoluer sur tout le marais et de passer sous les ponts les plus bas.

Grèbe huppé

La Maison du Marais

Avenue du Maréchal Joffre
62500 Saint-Martin-au-Laërt (16 km)

Et pourquoi pas une balade à la Maison du marais de Saint-Omer ?

C’est depuis le 1er juillet 2014 que vous accueillent l’ensemble de l’équipe de la maison du marais, découvrez l’espace ludique et nature où vous trouverez son exposition permanente sur l’histoire du marais avec maquettes, films et photographies, mais aussi de ses nombreuses expositions temporaires.

Une fois sortis du bâtiment, embarquez en bacôve et voguez accompagné d’un guide spécialiste avec qui vous pourrez échanger sur les 5 hectares du domaine, de ses habitants à ses petits secrets.

La faune (avec de nombreux oiseaux, poissons et insectes), et la flore (vous pourrez admirer de somptueux nénuphars protégés !) sont très riches et vous feront vivre un moment zen au fil de l’eau, riche d’histoire qui lie nature humaine et milieu naturel.

Tout au long de l’année, le site organise de nombreuses activités pour toute la famille tels que des ateliers culinaires pour les plus petits ou des plongées en aquariums pour les plus grands.

Et si une pause s’impose dégustez de beaux et bons produits du terroir à l’espace restauration !

L'Abbaye St Paul

50 rue de l'Ecole
62219 Wisques (17 km)

Située dans le petit village de Wisques à 7 kilomètres de Saint-Omer, l’Abbaye Saint-Paul offre la possibilité d’une visite des plus intéressantes, tant au niveau historique qu’architecturale. L’Abbaye, aussi surnommée “le grand château” à été construite sur le site de l’ancien château de Wisques, édifié après la guerre de 100 ans. De cette époque, il ne reste que le donjon, couronné de deux tourelles et quatre tours (fin du 15ème siècle), une petite cour à l’ouest et la grosse tour Saint-Bertin (début 15ème). Le bâtiment sera complété ensuite au 18ème siècle par un logis et un porche tout à fait caractéristiques du pays. La confrérie bénédictine s’y installe au 19ème siècle. En 1930, on ajoutera une série d’éléments modernes.

Le “poète de la brique”, Dom Bello, architecte de Hollande, très influencé par l’école d’Amsterdam, y ajoute un cloître et un réfectoire aux proportions élégantes, jouant finement sur les matériaux de construction. Joseph Philippe complétera l’ensemble avec une chapelle (en 1957) puis une hôtellerie (en 1968). D’abord prévue pour être une bibliothèque monastique, la chapelle de Joseph Philippe est admirable pour son chœur, abritant un magnifique drapé de briques.

Outre des visites guidées, il est possible de profiter des céramiques confectionnées par les moines et commercialisées dans la boutique située près de la poterie. Enfin, il est possible d’assister à des messes en grégorien.

La Réserve Naturelle du Platier d'Oye

62215 Oye-Plage (14 km)

Créée en 1987 par Arrêté Ministériel, la Réserve Naturelle du Platier d’Oye se situe entre Dunkerque et Calais et reçoit chaque année des milliers de visiteurs.

Le Platier d’Oye se caractérise par une grande richesse écologique, liée à la variété des milieux naturels présents sur ces 391 hectares (plage, dune blanche, dune à fourrée, dune grise, vasières, prairies humides et mares d’eau douce…)

En plus d’un paysage exceptionnel, le site abrite de nombreuses espèces d’oiseaux telles que les limicoles, les canards, les laridés… et des pâturages accueillent des vaches Highlands (vaches rustiques venant d’Écosse).

Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, le Platier d’Oye est également une zone de migration très importante.

Situé à l’époque Gallo-Romaine sur le Delta de l’Aa, le Platier d’Oye était couvert par une vaste forêt marécageuse. L’invasion marine du IV ème siècle l’a entièrement détruit.
Ensuite, la mer s’est retirée mais en 1953, cette dernière se déchaîne et envahit le site. Environ un mètre d’eau salée recouvre les prairies humides.

En 1970, des lotisseurs ont acheté le terrain afin d’y réaliser un projet immobilier de grande envergure: construire un millier d’habitations. Les difficultés techniques rencontrées lors de l’installation des premières maisons ont stoppé le projet.

L’État décide alors d’acheter le terrain par l’intermédiaire du Conservatoire du littoral dans un souci de protection.

Le site propose régulièrement des visites guidées mais vous pouvez également découvrir toute la richesse naturelle de la réserve librement en prenant le temps de profiter du paysage.

The new world rising

Le Musée des Beaux-Arts

Rue Richelieu
62100 Calais (17 km)

A l’origine, situé dans les locaux de l’hôtel de ville, le musée des Beaux-Arts se trouve aujourd’hui rue Richelieu suite à de nombreux déménagements. Conçu par l’architecte Paul Pamart et inauguré en 1968, il est axé sur l’histoire locale, l’art ancien mais également l’art contemporain et présente des sculptures, notamment de Rodin datant des 19e et 20e siècles ainsi que des peintures et photographies britanniques.

Ce musée n’a pas échappé à l’attaque de l’armée allemande en 1940 et fut incendié, détruisant ainsi plus de 300 peintures dont des œuvres de Van Dyck, Poussin, Lebrun, etc …

C’est alors qu’il fut reconstruit, constitué de deux départements : beaux-arts et dentelle. En effet, on pouvait y trouver de riches collections de dentelle, de lingerie, de machines et outils servant à leur conception ainsi que de nombreux costumes et accessoires. C’est ce département du musée que l’on retrouve aujourd’hui à la Cité internationale de la Dentelle et de la Mode, ancienne manufacture de dentelle restaurée qui se trouve dans le quartier St Pierre. Cependant, vous pouvez toujours aller visiter les riches collections artistiques qui vous attendent encore aux Beaux-Arts.

Le Musée du dessin et de l'estampe originale

Château-Arsenal
59820 Gravelines (17 km)

Situé dans le Château-Arsenal, ce dernier se divise afin de dédier ses pièces aux différentes collections du musée. Le château datant de 1528 était un ancien dépôt d’armes et de munitions édifié par Charles Quint.

Seul musée Français dédié à l’estampe, le musée explore 5 siècles d’art, à chacune de vos visites vous trouverez des estampes différentes car changés fréquemment,  vous trouverez également une bibliothèque riche d’environ 120 ouvrages.

Musée très vivant, vous serez accueilli pour des visites guidées, des stages ou encore ateliers, certains jours vous pourrez même visiter le demi-baston du site.

Avec sa collection unique, ses expositions temporaires ou ses activités pédagogiques, le musée du dessin et de l’estampe originale est une expérience incontournable entre Calais et Dunkerque.

Le Phare de Gravelines

Digue de mer
59820 Gravelines (17 km)

Achevé en 1843 et inscrit en tant que Monument Historique en 2010, le Phare situé dans l’ancienne commune de  Petit-Fort-Philippe est haut de 29 mètres.

A son pied, vous y trouverez la maisons des gardiens du phare et c’est après 116 marches que vous atteindriez sont sommet afin d’admirer la côte d’opale avec ses plages comme celle de Oye-Plage, l’embouchure de l’Aa et bien d’autres paysages.

Sa couleur blanche et noire est dû au fait que les marins n’arrivaient pas a voir le phare, il est alors habillé d’une spirale noire qui le rend si unique.

Éteint depuis 1935, suite à la retraite de son dernier gardien, le phare vous est maintenant ouvert à tous.

La Statue de Charles et Yvonne de Gaulle

Place d'armes
62100 Calais (17 km)

C’est au 45ième anniversaire de la mort de Charles de Gaulle que cette statue le représentant main dans la main avec sa femme fut inaugurée.

Inspirée d’une photographie du couple en visite dans la ville en 1959, c’est la première représentation sculpturale d’un couple présidentiel.

Surnommée “Tante Yvonne”, elle est devenue l’épouse de Charles de Gaulle le 6 et le 7 avril 1921 à l’église Notre-Dame de Calais. Cette Calaisienne a été une figure aimée de la France entière.

C’est au pied de la tour du Guet que se situe cette statue de bronze à l’échelle 1,5. Réalisée par la sculptrice Nantaise Elisabeth Cibot, cette derniere avait déjà réalisé en 2006 une statue du général sur la place de l’hôtel de ville de Drancy en Seine-Saint-Denis.

Calais, Nord-Pas-de-Calais , France

Le Parc Richelieu

Place Maréchal Foch
62100 Calais (17 km)

Situé à l’entrée de la rue royale, en plein cœur du quartier de Calais Nord, le parc Richelieu vous offre un vrai cadre de verdure à ciel ouvert.

Un moment de détente et de balade mais aussi pédagogique qui vous apprendra les différentes espèces d’arbres qui occupent l’ensemble du parc. Découvrez les petits poissons de l’étang situé au fond du parc à droite. Une aire de jeux est ouverte pour les enfants de 6 à 12 ans.

C’est à l’entrée du parc, place maréchal Foch que vous pourrez admirer le monument au mort d’Albert Parenty, c’est à ce même endroit qu’était situé le monument des Six Bourgeois avant d’être déplacé devant l’ancienne mairie de Calais Nord située place d’armes

Calais, Nord-Pas-de-Calais , France

Parc Saint Pierre

Boulevard Jaquard
62100 Calais (17 km)

Le parc tient son nom de l’ancienne commune de Saint Pierre, qui après s’être unifiée a donner naissance à notre belle mairie qui célèbre cette union. Et c’est en face de celle-ci que nous nous trouvons dans cet espace datant de 1963, laissez vous tentez par une balade qui ne se résume pas seulement à un cadre verdoyant.

Le parc renferme de nombreuses surprises, comme la Fontaine des “Trois Grâces”, sublime fontaine de bronze installée à l’ouverture du parc, une sculpture de Mougin, un espace d’aquarophilie ouvert à tous et qui va vous permettre de découvrir la flore et la faune aquatique.

Un peu d’histoire également avec le blockhaus, ancien bunker de 94 mètres de long qui est maintenant le musée de mémoire 39-45.

Un parc riche qui vous promet une après-midi sous le signe de la découverte et de la détente.

China light festival 2018 à Calais

La Gare de Saint-Omer

Place du 8 mai 1945
62500 Saint-Omer (17 km)

La gare de Saint-Omer est mise en service le 1er septembre 1848, elle se situe sur les lignes Lille aux Fontinettes et Saint-Omer à Hesdigneul. Le bâtiment voyageurs d’aujourd’hui est inauguré en 1902 en remplacement du précédent qui était vétuste et manquait d’espace, 82 ans plus tard, le 28 décembre 1984, il est inscrit aux Monuments Historiques.

Œuvre des architectes Ligny, Vainet et Aumont elle s’étend sur 2 020 m2, répartis en 3 bâtiments. Ayant subit des bombardements durant la deuxième Guerre Mondiale, la gare compte quelques pertes mais sa reconstruction fait revivre l’essentiel de son architecture. En 2007 c’est à cause d’une tempête que le chronographe installé au sommet de la gare disparaît.

Aujourd’hui la gare est fermée mais vous pouvez toujours admirer l’extérieur de l’un des plus beaux édifice d’accueil de voyageurs sncf du Nord-Pas-De-Calais.

Gare de Saint-Omer (1)

Le Musée de l'Hotel Sandelin

14 rue Carnot
62500 Saint-Omer (17 km)

L’hôtel du XVIII ème siècle bâti en pierre de marquise a été édifié en 1776 par la Comtesse de Fruges. Acheté par la ville en 1899, l’hôtel, de style classique, crée son musée et l’inaugure en 1904.

Il se compose de trois thématiques, les Beaux Arts, l’Histoire et la Céramique et présente des collections très variées du 11e au 19e siècle réparties dans 21 salles.

Au rez-de-chaussée, les salles d’époque vous feront revivre les 16e, 17e et 18e siècles au travers d‘œuvres picturales. Vous pourrez découvrir toute la richesse du siècle des Lumières dont la prestigieuse collection du Teil Chaix d’Est Ange, offerte au musée en 1921 et 1933. Vous y trouverez également les vestiges des fouilles de la Cathédrale Notre Dame et de l’Abbaye St Bertin, ainsi qu’une collection de 2000 pipes en terre cuite provenant de la fabrique Duménilleurs. Pour les passionnés d’histoire, une salle d’archéologie, d’armes de préhistoire est également présente.

Ce lieu de charme, restauré et remeublé selon l’époque, est accessibles aux personnes à mobilité réduite et propose également des ateliers pour enfants.

Musee Sandelin, Saint-Omer

La Cathédrale Notre Dame

5 Enclos Notre Dame
62500 Saint-Omer (17 km)

Cette ancienne collégiale dédiée à Saint-Omer devint cathédrale en 1561.
Classée monument historique depuis 1840, cette cathédrale est en forme de croix latine. Elle mesure 105 mètres de long, 51 mètres de large et 22.9 mètres de haut sous la voûte. Il s’agit sûrement du plus beau monument gothique intact du Nord de la France.

La Cathédrale de Saint Omer offre un vaste aperçu de l’art gothique et de son évolution.

En pénétrant dans celle-ci, vous pourrez admirer des nefs datant des XIVème et XVème siècles, ou encore différentes œuvres d’arts telles que le buffet d’orgues de 1717, chef d‘œuvre des frères Piette, considéré comme le plus beau et le plus original de sa génération. Autre chef d‘œuvre de la Basilique Notre-Dame, l’horloge astronomique, datant de la moitié du XVIème siècle. Pour ce qui est des œuvres funéraires, vous pourrez admirer le tombeau de Saint Omer (XIIIème siècle) ou encore celui de Saint Erckembode (abbé de Saint Bertin), très vénéré pour ses guérisons d’enfants, ce qui explique le nombre de petites paires de chaussures disposées sur le tombeau.

Une multitude de petites chapelles placées autour de la nef suscitent également l’intérêt. La descente de croix datant de 1620 est la cinquième et dernière descente de croix de Rubens. Cette œuvre exprime le génie de l’artiste. La statue de Notre Dame des Miracles est dressée au milieu d’un retable de bois doré, situé dans le transept Sud de la cathédrale. Enfin, vous remarquerez la présence de gravures sur les dalles illustrant divers éléments tels que les signes du zodiaques ou encore les métiers.

Notre Dame in Saint-Omer

Les Ruines de l'Abbaye Saint-Bertin

Rue St Bertin
62500 Saint-Omer (17 km)

En l’an 640, un oratoire est édifié dans le haut de la ville de St Omer, pour être par la suite, transféré en bas. Dès son arrivée, Bertin juge l’oratoire trop étroit et fait construire un monastère, le bâtiment définit fût ainsi édifié de 1326 à 1520.
Dès lors, le monastère accueille un grand nombre de personnages illustres ; ainsi, en 1395, Charles VI y résida quelques jours, puis se succédèrent d’autres visiteurs, tels que Charles Quint ou encore Louis XIV. Vers la fin du 18è siècle, les moines sont expulsés de l’abbaye, les bâtiments, vendus à des particuliers, sont vite abandonnés.

En 1830, le monastère est démoli, seule subsiste la tour. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, un obus tombe sur le contrefort gauche entraînant sa démolition. Suite à cela, la tour s’écroule et il ne reste plus de l’abbaye que des ruines.

Cet édifice, témoignage du style gothique, fût un des rares monuments avec de telles dimensions à être entrepris à l’époque. Ses mesures sont colossales : la longueur totale est de 120 m, largeur avec transept : 45 m ; hauteur de la tour : 58 m ; largeur de la nef : 23 m ; et hauteur sous voûte : 28 m.

En face de l’abbaye, classée monument historique en 1840, on y trouve une statue en provenance des jardins de Versailles, installée dans la seconde moitié du 19è siècle, celle de l’abbé Suger, mettant en valeur les ruines du monastère.

RUINES DE L'ABBAYE ST-BERTIN DE ST-OMER